Actualités

Votre centre de formation au quotidien

La formation en entreprise : quel bilan ?

L’ensemble des données de cet article est issu du « Baromètre Management de la formation » réalisé par RHEXIS et le blog Management de la Formation pour la deuxième année consécutive. Base : 203 personnes interrogées (DRH, Responsables formation) sur la période février-mars 2017.

Considérée comme un « investissement stratégique » et non plus comme une « obligation », la fonction formation en entreprise est devenue un levier pour la promotion professionnelle et pour le développement des compétences des collaborateurs. Si le secteur a su se renforcer considérablement depuis la réforme de 2014, les moyens, quant à eux, peinent à suivre et les regards portés sur certaines parties prenantes restent mitigés…

 

Une offre diversifiée mais une charge administrative trop lourde

Présentiel, distanciel, web formation…l’offre de formation s’est largement diversifiée. Ce « mix pédagogique », promu par l’ensemble des organismes de formation, fait naître toutefois une nette préférence pour le distanciel (classe virtuelle, elearning). En effet, 63% des DRH et des Responsables Formation (RF) souhaitent réduire la part des formations en présentiel au profit du distanciel (84% dans le secteur de la banque et de l’assurance). Cette préférence va de pair avec une tendance généralisée au « tout numérique » et au développement du « digital learning » dans les entreprises.

Mais cette diversité de l’offre de formation reflète une complexification des modalités impactant considérablement la gestion administrative. En effet, la moitié des DRH et RF se plaignent d’une charge de travail trop élevée et 51% d’entre eux trouvent leur effectif insuffisant. L’amélioration de cette gestion fait d’ailleurs partie des priorités pour 77% d’entre eux. Face à cette problématique grandissante, certains n’ont pas hésité à externaliser (une entreprise sur cinq aurait déjà fait ce choix).

Les organismes de formation ont la cote, les managers manquent d’implication

Parmi l’ensemble des parties prenantes de la fonction formation en entreprise, ce sont les organismes de formation qui satisfont le plus les DRH et RF. En effet, ils sont plus de 93% à être assez voire très satisfaits de leur qualité de service que ce soit dans la capacité d’écoute des organismes, la qualité et de l’innovation pédagogique ou encore du suivi administratif. Tout en diversifiant leur offre, les organismes de formation ont donc su s’adapter aux besoins des entreprises.

Les managers, quant à eux, seraient beaucoup moins impliqués dans le processus de formation. Plus de 62% des DRH et RF relèvent leur manque d’implication. Difficulté à évaluer la formation, freins à la motivation des collaborateurs ou encore manque de proactivité…les reproches sont nombreux. C’est concernant l’évaluation et le suivi des effets de la formation que les DRH et RF (77%) se montrent les plus sévères.

En ce qui concerne les OPCA, près de 39% des DRH et RF (68% dans le secteur de la banque et de l’assurance) se montrent insatisfaits des propositions de financement. En adéquation avec la tendance générale, plus d’un tiers des interrogés font part d’une gestion administrative trop lourde. Malgré des prestations qui doivent nécessairement être améliorées, les OPCA ont su conserver une bonne image.

D’une manière générale, le secteur de la formation en entreprise connaît un véritable essor. Malgré tout, il est nécessaire qu’il adapte ses moyens et ses prestations afin de conserver une bonne notoriété.

 

Pour aller plus loin : Baromètre Management de la formation 2ème édition