Actualités

Votre centre de formation au quotidien
Alexandra Millecamps

En confinement avec… Alexandra Millécamps

Alexandra Millécamps, formatrice chez AF2A depuis 2014, nous a fait part de son adaptation à cette nouvelle situation, son quotidien de télétravailleuse et ses challenges du confinement.

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Formatrice depuis 2005, je me suis spécialisée en Assurance Vie (Prévoyance, Epargne, Retraite) et Gestion de Patrimoine, en Techniques Commerciales, Managériales et Comportementales.
J’ai intégré Generali assurances en 1992 en qualité de Chef de projet Marketing, puis en 2005 en tant que Formatrice Commerciale en Assurance Vie (j’animais les formations pour les agents, les courtiers, les inspecteurs et les collaborateurs). Ce fut une véritable révélation pour moi ! Notamment, après avoir suivi en même temps une formation de Formateurs, ce qui m’a permis d’acquérir des méthodes pédagogiques et formes d’apprentissage différentes. En 2010, je me suis mise à mon compte pour accompagner les stagiaires, afin qu’ils réussissent dans leur métier au quotidien et leur montrer qu’à force de détermination et d’acharnement, on peut vaincre ses peurs : j’en suis un exemple vivant !
En parallèle, je suis également une formation à distance pour être certifiée Coach en Développement Personnel.

Comment allez-vous en cette période « spéciale » ?

Je vais très bien, je suis bien occupée car je peux continuer d’exercer ce métier passionnant ! J’ai la chance grâce à AF2A de pouvoir former également en classes virtuelles, ce qui me permet de rester en lien avec les stagiaires. Même si les formations en présentiel me manquent bien évidemment : les salles, mes stagiaires, le contact direct…

Quel est votre quotidien de télétravailleuse ?

La veille des classes virtuelles, je vérifie connexion internet et webcam pour être bien prête, puis le lendemain matin je me lève à 7h30, je me prépare et rédige toujours un message d’accueil aux stagiaires avant que la formation commence. Quand je n’ai pas de classes virtuelles : pas de réveil, donc plutôt levée vers 8 h 30 ! Grande adepte de randonnées, je vais marcher avec mon mari – dans la limite autorisée – dans les vignes (j’habite dans la région de Montpellier). Je suis consciente d’avoir beaucoup de chance car ce n’est pas le cas pour tout le monde.
Je prépare également mes prochaines formations en classes virtuelles et je fais plus de pâtisseries qu’au début du confinement !

Comment la situation a-t-elle impactée votre travail ? Y-a-t-il des effets positifs ?

Mon planning était constitué de formations en présentiel en avril (annulées compte tenu de la situation) et de classes virtuelles qui elles ont été maintenues et d’autres ont été planifiées au fur et à mesure et notamment sur tout le mois de mai, donc je suis bien occupée ! Malgré le confinement, j’ai environ 15 stagiaires par jour grâce aux classes virtuelles, donc un réel de bonheur de les voir toujours autant motivés ! J’avais des craintes au début, car cette crise est une situation inédite que personne n’a jamais vécue et on ne peut pas savoir comment les personnes réagissent. Par ailleurs, cela m’a encore plus conforté dans le fait de travailler avec AF2A, de par leur accompagnement, leur professionnalisme et leur côté humain. Je suis également ravie de bénéficier d’une communication régulière avec les équipes d’AF2A.

Quels sont vos challenges à venir ?

Ce serait peut-être d’animer un webinaire devant 50 personnes avant la fin de l’été !
Un nouveau challenge pour moi qui suis habituée à animer des formations où l’interactivité est très présente et donc beaucoup d’échanges avec mes stagiaires, même en classe virtuelle, alors que là : seule face caméra.
J’ai également ma certification de Coach en Développement Personnel en cours : il fallait effectuer 8 modules minimum sur les 15, et j’ai choisi d’effectuer tous les modules, donc 2 fois plus de travail personnel, mais tellement passionnant et enrichissant !
Et pour finir je dirais qu’un autre challenge à venir serait peut-être de devoir parler avec un masque lors de la reprise des formations en présentiel…!

Des idées de divertissement ?

Je vous recommande un film Turc (un comble pour une Grecque non ?) avec un nom imprononçable, « 7. Koğuştaki Mucize ».
Disponible sur Netflix, ce film m’a marqué tellement il est touchant et brillant. On ne s’attend pas du tout au dénouement. Je le trouve vraiment magnifique, plein d’humanité, d’amitié et de surprise.